PORTER SON LIEN ...

… c’est expliciter le projet qui m’anime et mettre en avant les idées et les valeurs qui soutiennent mon action.

C’est, à travers le portage, la matérialisation par les bras, un moyen de portage, de ce qui nous lie à un enfant, mais aussi au parent que nous sommes, à l’adulte qui prend soin d’un petit.

Il y a différentes manières de porter un enfant, par le regard, le son, le toucher, le cœur, selon notre mobilité, en fonction de notre accessibilité… J’ai le souhait d’aider chacun à cheminer vers sa façon de faire, selon ses possibilités propres à un moment donné. Et oui, tout le monde peut porter !

Porter son lien, c’est faire le choix conscient d’une manière de s’occuper d’un enfant, de le materner et de faire grandir le parent que nous sommes

Photo en gros plan d'un sling

LE PORTAGE AJUSTÉ

Je préfère parler de portage ajusté plutôt que de portage physiologique car la notion d’ajustement me parait centrale. C’est bien ce que je vais rechercher en priorité dans mon accompagnement, vous aider à trouver ce qui est juste pour vous et votre enfant. Nous nous ajustons à nos besoins en tant que porteur et à ceux de l’enfant porté, sans qu’il y ait de notion de gagnant ou de perdant. Parfois ces besoins seront temporaires et d’autres fois plus durables, permanentsC’est aussi savoir s’adapter à un contexte (portage bref ou longue randonnée), à un environnement. Il s’agit de gagner en flexibilité et d’accéder à la dimension de choix éclairé.

Le portage ajusté, des bienfaits pluridisciplinaires … 

Accompagnement perinatal

ERGOTHÉRAPIE - PSYCHOMOTRICITÉ - MÉDECINE

OSTÉOPATHIE - KINÉSITHÉRAPIE - CHIROPRAXIE

ORTHOPHONIE

Quand je suis devenue maman, j’ignorais qu’il y avait autant d’outils et d’installations possibles. C’est à la naissance de mon deuxième enfant, au détour d’un conseil donné pour appréhender autrement les soirées, que de nouveaux mots sont parvenus jusqu’à mes oreilles (merci à Patricia Coutable et à Pauline Galli) comme mei tai et sling ..

 … la machine était lancée et ne s’est toujours pas arrêtée.

Photo en gros plan des pieds d'un bébé porté dans les bras par son papa

Il peut nous falloir du temps avant de maitriser un geste, de comprendre le ballet de la dynamique des corps du porteur-porté.

Ainsi, il est parfois nécessaire de faire plusieurs ateliers, tout comme apprendre à conduire ne se fait pas en un seul cours. J’ai besoin de temps pour m’approprier une installation, la comprendre globalement puis revenir pour peaufiner les détails. Il existe différentes manières d’apprendre !

Si nous allons viser un idéal d’installation, c’est aussi accepter que nous allons tâtonner, accueillir ces essais et ces erreurs comme des outils nécessaires à la progression car nous avons intégré les éléments qui nous permettent de porter en sécurité.

Dans certaines situations particulières, nous allons chercher de manière plus pointue une installation précise, en nous faisant confiance dans notre capacité à devenir un expert, en nous donnant aussi le temps d’y arriver. C’est notamment le cas lorsqu’il y a des besoins spécifiques afin de proposer une installation qui permette à l’enfant d’être disponible pour être en lien avec son parent et favoriser son développement.

Par ailleurs, le portage facilite le quotidien et aide à percevoir l’enfant autrement que comme un poids, l’incluant dans notre vie et nous accompagnant dans nos activités.

A travers cette pratique, nous découvrons que notre enfant a des compétences tout en prenant conscience des nôtres. Cela a été pour moi extrêmement valorisant que de pouvoir façonner un long tissu et porter mes enfants avec lui.

Avec les gestes adéquats, notre enfant devient plus léger, facile à porter. Nous répondons plus facilement à ses demandes sans sacrifier à notre confort.

Nous devenons l’artisan de notre quotidien et du bien-être de notre enfant. Une confiance commune nait de cette dynamique et bénéficie à l’ensemble de la famille.

Nous sentons notre enfant près de nous et accédons à la dimension du ressenti pour créer du lien. Cela est intéressant dans notre société qui met l’accent sur le verbal et la réflexion. Revenir vers son corps et ses ressentis permet de se reconnecter à soi-même ainsi qu’à l’enfant que nous avons été. Le langage du corps est authentique et spontané. Nous nous inscrivons dans l’instant présent et dans cet espace partagé de proximité.

Le portage est un terreau fertile pour les sentiments d’attachement et de sécurité de la famille qui s’adapte à tous les budgets.

Photo d'une main de bébé tenant l'index d'un adulte

Il n’est jamais trop tôt ou ni trop tard pour porter son enfant.

Un atelier peut être réalisé pendant la grossesse et un enfant peut être porté jusqu’à ce que lui et son parent ne le souhaitent plus. Des préformés sont sortis sur le marché pouvant porter des gabarits d’enfant de 8 ans, ce qui signifie qu’il y a une demande croissante. Il arrive parfois que l’ainé puisse demander à être porté lorsque le bébé nait, même si ce premier enfant ne l’a pas été, il peut tout à fait en bénéficier à ce moment-là.

LES TROIS DIMENSIONS DU PORTAGE

0 %
Plaisir d'être ensemble
0 ,3 %
Relation

Quand nous recherchons cette proximité de la grossesse, que nous voulons faire connaissance avec notre enfant, avoir une place dans les soins, quand nous voulons concilier le besoin de contact d’un enfant avec le besoin d’interaction d’un autre, quand nous avons besoin de nous lier avec cet enfant différent de ce que nous avions imaginé.

Ce portage nourrit de l’intérieur.

0 ,3 %
Soin

Quand nous sommes face à des situations particulières comme le handicap d’un parent et/ou d’un enfant, quand il est question de faire de la prévention ou en soutien d’un suivi spécifique comme dans les cas de reflux gastro œsophagien, de plagiocéphalie, de dysplasie de la hanche ou de pieds bots, par exemple.

Ce portage soigne et répare.

0 ,3 %
Pratique

Quand nous avons des jumeaux ou des fratries d’âge rapprochés, quand nous avons un quotidien à gérer, un besoin rapide de libérer nos bras et soulager notre dos, que nous voulons accéder à une vie sociale ou des lieux inaccessibles, pour nourrir aisément notre enfant. 

Ce portage facilite la vie.

Ces trois dimensions s’équilibrent différemment selon les situations et les périodes, avec le plaisir d’être ensemble en toile de fond.

Photo de Julia en train de porter son enfant dans le dos à l'aide d'un porte bébé

Mon approche du portage vous parle ?
Vous avez des questions ?

JE SUIS LÀ POUR VOUS AIDER !

N’hésitez pas à me contacter

Retour en haut